MENTIONS LEGALES

INFORMATIONS GENERALES

Editeur du site :

Frédérique Issenhuth, Praticienne Naturopathe en Portage salarial, exerçant : 39, Boulevard de Verdun, 33670 CREON, agissant en tant que salariée de la société HELIA Portage – SIRET 493 742 050 00021

 

Directeur de la publication :

Frédérique Issenhuth, Praticienne Naturopathe

Pour toute demande d’information, vous pouvez contacter Frédérique Issenhuth à l’adresse suivante : frederique@manaturopathe33.fr

 

Réalisation du site :

Site réalisé à partir de Wix.com par Frédérique Issenhuth

 

Hébergeur du site :

  • Wix

  • Wix.com Inc.

  • Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158

  • Téléphone : +1 415-639-9034. 

 

ACTIVITES

Frédérique Issenhuth est Praticienne Naturopathe et formée en Réflexologie plantaire, auriculaire, endonasale, en Réinformation vibratoire, en Touch for Health. Aucune de ses formations ne lui permet de formuler un diagnostic

A ce titre, elle vous propose des conseils pour améliorer votre hygiène de vie, sous forme de rendez-vous effectués à son cabinet installé 39, Boulevard de Verdun, 33670 CREON. Ces conseils ne constituent pas une prescription et ne peuvent se substituer aux ordonnances de votre médecin.

 

PRINCIPALES REGLES APPLICABLES AUX NATUROPATHES :

La profession de Praticien Naturopathe est une profession non règlementée,

L’Organisation Mondiale de la Santé (O.M.S.) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, et l’UNESCO la considère comme une médecine traditionnelle également. Cependant en France, il ne s’agit pas d’une discipline de santé reconnue ; elle est seulement tolérée.

Tous les éléments accessibles sur le site web manaturopathe33.fr appartiennent exclusivement à Frédérique Issenhuth. Les photos sont soit libres de droit soit personnelles donc propriété exclusive de Frédérique Issenhuth. Toute reproduction, modification ou adaptation est interdite sauf accord écrit préalable de Frédérique Issenhuth. Toute violation des droits d’auteur est sanctionnée par l’article L.335-2 du Code de la Propriété Intellectuelle, avec une peine encourue de 2 ans d’emprisonnement et de 150 000€ d’amende.